Concours national de la Meilleure Baguette de Tradition Française

Depuis 2014, ce concours connaît une renommée certaine dans la profession. Chaque année, il récompense le boulanger ayant réalisé la meilleure baguette, symbole national de notre gastronomie.

Les épreuves

  • Epreuves qualificative (2 jours) : tous les candidats concourent puis le jury sélectionne, chaque jour, les 3 meilleurs.
  • Epreuve finale : les 6 meilleurs des épreuves qualificatives concourent pour le titre. Les candidats doivent présenter 40 baguettes

Pour les deux phases d’épreuves, les candidats disposent de 6 heures maximum. Les candidats doivent fabriquer, sur place et devant le public, 40 baguettes de tradition française répondant aux exigences de l’article 2 du décret n° 93-1074 du 13 septembre 1993. Lors des épreuves qualificatives, les candidats doivent présenter 20 baguettes. Les finalistes doivent présenter la totalité des 40 baguettes produites.

Les baguettes doivent être réalisées avec des ingrédients qui sont fournis, sans indication de marque et l’utilisation d’adjuvants et d’améliorants est interdite. Elles doivent mesurer 50 cm de long (tolérance + 5 %) et peser 250 g après cuisson (tolérance + 5 %). La teneur en sel ne doit pas excéder 18 g par kilogramme de farine. Des pénalités sont attribués en cas de non respect de la quantité de sel, des normes de poids et de taille d’un ou plusieurs produits et du temps imparti. Lors des épreuves qualificatives, Les finalistes doivent présenter la totalité des 40 baguettes produites. Les candidats sont notés par un jury composé de professionnels et de consommateurs.

Les critères de notation

  • L’aspect,
  • La croûte (couleur, croustillant),
  • L’arôme
  • La mie (couleur, alvéolage),
  • La mâche
  • Le goût

Ce concours a la particularité de se dérouler devant le public sur le Parvis de Notre-Dame de Paris dans le cadre de la Fête du Pain Paris, une opportunité pour les visiteurs de passage de pouvoir admirer en temps réel le travail des lauréats des sélections départementales et régionales. Sous le chapiteau de la plus grande boulangerie éphémère, les lauréats doivent faire preuve d’une grande adaptabilité pour éviter les pénalités et faire face aux conditions climatiques.

La 8ème édition s’est déroulée du 16 au 18 mai et c’est Patrick Baillet, représentant la région Grand Est, qui a remporté le titre.